Donner de la valeur à un logement ancien, personnaliser son habitation tout en évitant les coûts importants et les tracas administratifs liés à la construction... La rénovation ne cesse de séduire les particuliers pour une panoplie de différentes raisons. Si les projets ne manquent pas, ces derniers sont, parfois, freinés, modifiés ou repoussés à plus tard à cause du budget conséquent qu'il faut consacrer. En effet, le coût d'un projet de rénovation se révèle, régulièrement, sous-estimé par les particuliers. Nombreux sont les travaux connexes qui doivent être réalisés. Qui plus est, un projet de rénovation peut réserver des surprises. Un logement ancien peut cacher des vices qui ne sont découverts qu'au moment des travaux. Cependant, tous ces imprévus sont, parfois, difficiles à financer ; les emprunts et les épargnes ne permettant pas toujours de réaliser tous les travaux souhaités. Alors, comment faire ? Heureusement, il existe plusieurs pistes à creuser. S'il n'est, évidemment, pas possible de financer un projet de rénovation dans son intégralité sans apport ou emprunt, des solutions permettent de rallonger le budget initial. Alors, comment financer son projet de rénovation ? La réponse à cette question dans ce nouvel article de La Maison Des Travaux Fontainebleau.

 

Zoom sur les aides de l'État

Crédit d'impôts, subvention de l'Anah, l'éco-prêt à taux zéro. Telles sont les principales aides proposées par le gouvernement pour aider les particuliers dans leur projet de rénovation et les soulager de certains coûts. Alors que pour les ménages modestes et très modeste, le crédit d’impôts et l’aide de l’Anah ont été cumulés en une prime unique appelée Ma Prime Rénov qui permet parfois une prise en charge jusqu’à 35% et plus du montant des travaux,  le crédit d’impôts subsiste encore pour les autres ménages jusqu’à la fin de 2020. Pour ce qui est de l'éco-prêt à taux zéro, il permet de bénéficier d'un prêt, à taux zéro, sans condition de ressources, pour financer des travaux d'amélioration de la performance énergétique. Celui-ci peut s’élever à 30 000 € et être remboursé sur une période maximale de 15 ans. Pour en profiter, il suffit de se tourner vers une banque qui a signé une convention avec l'État.

Qui plus est, il fait bon de savoir que la Caisse d'allocations familiales (CAF) peut, également, délivrer une aide connue sous le nom de Dispositif amélioration habitat. Aide délivrée sous condition de ressources et qui s'élève, au maximum, à 1 500 €. Cette aide peut, aussi, être complétée par un prêt délivré par la CAF : le prêt à l'amélioration de l'habitat. 

Aussi, il fait bon de savoir que les Départements disposent, parfois, de fonds à destination de projets de rénovation. Même chose pour les municipalités qui peuvent accorder des aides dans le cadre de travaux énergétiques si le budget à été voté en amont.

 

Renégocier son emprunt

Un projet de rénovation vient, parfois, après l'achat. Dans ce cadre, les particuliers ont la possibilité  de renégocier leur crédit dans l'objectif de réemprunter une somme pour financer les travaux souhaités. La dette initiale est rachetée. À celle-ci sont ajoutés des fonds pour donner vie à son projet. L'emprunteur profite, ainsi, d'un nouveau taux. Taux bien plus bas qu'il y a quelques années de cela au vu de la conjoncture actuelle. Le crédit coûte moins cher aux particuliers qui ont, dès lors, les moyens de financer leur projet de rénovation. Votre courtier La Maison des travaux peut vous mettre en relation avec des professionnels du rachat de crédit à l'occasion d'un projet.

 

Le prêt hypothécaire

Le prêt hypothécaire n'a plus la cote depuis une bonne dizaine d'années déjà. Pourtant, celui-ci peut se révéler extrêmement intéressant. En effet, il permet de profiter d'un taux d'emprunt bien plus bas que celui d'un crédit à la consommation.

 

La loi Pinel

La loi Pinel peut, également, aider les particuliers à financer leur projet de rénovation. En effet, le dispositif permet de bénéficier d'une réduction d'impôt pouvant s'élever à 21 %. Cependant, elle est délivrée avec plusieurs contraintes : tout d'abord, le logement acheté devra être loué pendant douze ans pour profiter du tôt de réduction le plus important. Qui plus est, les travaux devront être achevés au 31 décembre de la seconde année de l'acquisition.

 

À son tour, La Maison Des Travaux Fontainebleau vous aide à maîtriser et à revoir à la baisse le montant des travaux de rénovation. Comment ? Grâce à l'expertise de ses équipes qui vous permet de différencier les travaux indispensables de ceux qui peuvent attendre. Qui plus est, La Maison Des Travaux Fontainebleau travaille avec de nombreux partenaires qui ont à cœur de délivrer un travail bien fait tout en faisant leur maximum pour rester dans le budget de leurs clients. Ainsi, des solutions alternatives peuvent être proposées pour donner vie à vos envies tout en respectant votre budget. Le regard d'un professionnel du bâtiment permet de trouver de nouvelles solutions et de réaliser des économies sur des éléments auxquels nous ne pensons pas de prime abord. Contactez-nous dès à présent.